Observatoire national et régional des générosités Édition 2020

Par Leetchi le 7 octobre 2020
Télécharger le pdf

Communiqué de presse – 07 octobre 2020

Publication de la 3ème édition de l’Observatoire national et régional des générosités

Étude Odoxa pour Leetchi.com, France Bleu et Le Parisien  

 

  • Près d’1 Français sur 10 a réalisé un don en lien avec l’épidémie du Covid-19. Les hôpitaux et le personnel soignant, bien que majoritaires, ne sont pas les seuls destinataires des dons.
  • Les Français donnent moins mais sont toujours aussi nombreux à donner : la part d’entre eux déclarant qu’ils leur arrivent de faire des dons est stable en 2020.
  • Les jeunes générations et les foyers à bas revenus sont plus généreux qu’auparavant tandis que les plus de 35 ans et les foyers à hauts revenus ont moins donné cette année. 
  • La recherche médicale et la lutte contre les maladies reste la cause préférée des Français. Parallèlement, la lutte contre la pauvreté et la protection de l’environnement reculent.
  • L’émotion ressort comme le premier levier du don chez les Français ayant donné plus cette année.
  • Les Français privilégient les dons à des personnes plutôt qu’à des organismes et se tournent davantage vers des dons auprès de leur entourage.

 

L’observatoire national et régional des générosités a été créé à l’initiative de Leetchi.com, leader de la cagnotte en ligne, dans une volonté d’étudier et de faciliter les manifestations de générosité des Français sur le territoire. Réalisé par l’institut Odoxa, l’observatoire décrypte chaque année les facteurs qui incitent les Français à donner de l’argent, du temps ou des biens à des causes solidaires. Au sortir d’une année marquée par la crise sanitaire du Covid-19, la 3ème édition de l’Observatoire national et régional des générosités* révèle des tendances inédites et plus complexes dans les comportements de don des Français.

 

Près d’1 Français sur 10 a fait un don lié au Covid-19

8% des Français indiquent avoir réalisé un don spécifiquement lié à l’épidémie du Covid-19. Parmi les populations dans lesquelles on trouve un taux de donateurs plus élevé que la moyenne nationale, nous trouvons les 18-24 ans (12%), les habitants de l’Île-de-France (11%), les 25-34 ans et les 65 ans et plus (9%) ainsi que les CSP+ (9%) et les habitants des régions Hauts-de-France (9%) et Centre  Val de Loire (9%).

Nos concitoyens ont en priorité dirigé leurs dons vers les hôpitaux et le personnel soignant (38%). Une cause qui concerne même plus d’1 donateur sur 2 en Nouvelle-Aquitaine où l’on relève par exemple une cagnotte solidaire créée en mars dernier par l’équipe du service de réanimation du CHU Bordeaux Pellegrin pour financer du matériel médical. Plus de 174 000€ ont été collectés grâce à plus de 3 400 donateurs. www.leetchi.com/c/tous-ensemble-contre-le-virus-chu-bordeaux

La recherche est la 2ème cause soutenue par les Français en lien avec l’épidémie (23%) suivie de l’aide aux personnes en situation de précarité (21%). À Brest, une épicerie sociale et solidaire étudiante basée sur le campus universitaire a ouvert une cagnotte pour aider des étudiants isolés en situation de précarité. 126 personnes se sont mobilisées permettant de collecter plus de 4 600€.  www.leetchi.com/fr/c/l9A2V6dl

Enfin, l’aide aux personnes en difficulté de son entourage constitue la 4ème cause soutenue en lien avec l’épidémie (11%) suivie de l’aide aux commerçants en difficulté (7%). À Caen en Normandie, Joakim un coiffeur-barbier a par exemple récolté plus de 10 600€ sur une cagnotte solidaire pour faire face  aux difficultés financières suite à la fermeture de son commerce. www.leetchi.com/c/sauvez-joakim-coiffeur-barbier

 

Les Français donnent moins mais sont aussi nombreux à donner ! 

  • Une légère érosion du montant donné par les Français 

Dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale et d’appels réguliers à la solidarité, nos concitoyens ont donné en moyenne au cours des 12 derniers mois 213€ à des associations, fondations, projets ou directement à des personnes en difficulté soit 12€ de moins qu’en 2019, année qui avait déjà été marquée par une baisse  importante du montant moyen donné chaque année (246€ en septembre 2018). Si les montants donnés varient à la baisse, la part des Français qui réalise des dons reste en revanche stable en 2020.

  • Les moins de 35 ans et les foyers à bas revenus plus généreux qu’auparavant

Les jeunes générations, qui réalisent les plus bas niveaux de dons, se démarquent cette année par une forte progression de leurs donations : 60€ de plus chez les 18-24 ans (228€) et 51€ chez les 25-34 ans (221€). Cette tendance à la hausse est aussi observée, plus légèrement, chez les foyers à bas revenus qui ont en moyenne donné 23€ de plus soit 149€. 

À l’inverse, les 35-49 ans ont en moyenne donné 27€ de moins cette année (184€), les 50-64 ans 56€ de moins (162€) et les 65 ans et plus 26€ de moins (268€). Nous notons également une réduction du niveau du don chez les plus favorisés puisque c’est au sein des foyers aux plus hauts revenus (>3500€ mensuels), réalisant de fortes donations en moyenne, que la baisse du don est la plus forte (301€ soit 83€ de moins). 

  • Des disparités régionales et un top 5 du palmarès de la générosité par région bousculé 

Au-delà des disparités sociales, nous relevons également des différences régionales importantes et quelques évolutions avec par exemple les Hauts-de-France, région au niveau de vie médian le plus bas, qui passent de la 10ème place en 2019 à la 3ème place cette année.

 

La diminution des ressources et la montée des doutes sur l’utilisation des dons expliquent la baisse des dons

34% des Français indiquent avoir fait moins de dons au cours des 12 derniers mois.  Cette tendance à la diminution des donations, déjà observée en 2019, ne semble pas susceptible de s’inverser puisque 5% des Français pensent qu’ils feront plus de dons au cours des 12 prochains mois, 66% autant de dons et 28% moins de dons.

Parmi les Français ayant moins donné cette année, ils sont 76% à affirmer que c’est parce qu’ils pouvaient moins se le permettre qu’auparavant. 64% d’entre eux justifient cette réduction par le fait qu’ils ont des doutes sur l’utilisation faite des dons, une explication qui progresse de 5 points en 1 an et rappelle le besoin de transparence des Français.

 

L’émotion, levier de la générosité des Français 

7% des Français déclarent avoir fait plus de dons en 2020 et justifient ce comportement par leur sensibilité à des causes. En effet, 82% expliquent la hausse de leurs dons ces 12 derniers mois par le fait que certaines causes les ont touchés (en progression de 9 points). Ils ne sont, en revanche, plus que 40% à indiquer qu’ils ont fait plus de dons car ils pouvaient plus se le permettre. Une tendance que relève par ailleurs Alix Poulet, CEO de Leetchi.com :

L’émotion apparaît comme un véritable levier du don. Sur notre plateforme, l’émotion suscitée par l’urgence sanitaire s’est traduite par des élans de générosité incroyablement nombreux pour exprimer son soutien aux personnes mobilisées. La générosité se manifeste de manière plus spontanée, parce que l’on est particulièrement touché par une cause.

 

La recherche médicale et la lutte contre les maladies reste la cause préférée des Français 

En ligne avec l’actualité de cette année, marquée par l’urgence sanitaire et la problématique vaccinale, la recherche médicale et la lutte contre les maladies reste la cause à laquelle les Français préfèrent faire des dons (40%). 

Elle devance un peloton constitué de la protection des animaux / préservation des espèces (30%), la protection de l’enfance (30%), sujet sur lequel le confinement a constitué une période difficile, puis l’aide aux personnes malades ou handicapés (25%),  la lutte contre la pauvreté en France (24%) et la protection de l’environnement (20%). 

Au-delà de ce classement “brut”, il apparaît que la lutte contre la pauvreté recule de 7 points. La protection de l’environnement perd quant à elle 6 points en comparaison à 2019, année où cette cause avait progressé de 6 points et où la thématique du réchauffement climatique avait été particulièrement abordée dans l’actualité.

 

Les Français recentrent leurs dons sur les personnes de leur entourage et privilégient les dons à des personnes plutôt qu’à des organismes 

66% de nos concitoyens déclarent que, dans les années qui viennent, ils auront plutôt tendance à privilégier les dons à des personnes en difficulté de leur entourage. Une tendance en forte hausse puisqu’elle progresse de 15 points et devance désormais nettement leur  volonté de donner à des associations locales (47%) ou à une cause ciblée (46%). 

Cette tendance possible au recentrage du don vers l’entourage plutôt que vers les associations est également renforcée par le fait que 44% des Français déclarent qu’ils auront tendance à privilégier, dans les années qui viennent, des dons à des personnes plutôt qu’à des organismes, un pourcentage en hausse de 5 points par rapport à l’année dernière. 

 

Résultats complets de l’étude disponibles sur demande.
*Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet du 7 au 11 septembre 2020. 

 

À propos d’Odoxa 

Odoxa a été créé en 2014 par deux professionnels des études et des médias. Odoxa est un institut d’étude indépendant centré sur les études d’opinion dans les domaines corporate, santé publique, climat social, société et politique. 

À propos de Leetchi.com 

Créé en 2009 par Céline Lazorthes et aujourd’hui filiale du Crédit Mutuel Arkéa, Leetchi.com est le leader européen de la cagnotte en ligne avec 14 millions d’utilisateurs. La plateforme permet à chacun de réaliser le projet qui lui tient à coeur en collectant de l’argent de façon simple, rapide et sécurisée pour offrir un cadeau commun, organiser un événement à plusieurs ou concrétiser un projet solidaire. Pionnier du secteur aujourd’hui dirigé par Alix Poulet, le service est disponible en 4 langues et accessible depuis plus de 150 pays. En 2019, 220 millions d’euros ont été collectés sur Leetchi.com dont 50 millions d’euros pour des projets solidaires. Trois valeurs fondatrices président à la mission de Leetchi : Universalité, Générosité, Responsabilité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaires